Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/10/2008

les "parachutes dorés" : 12 mois de remuneration

"Het vertrek van financieel topman John Hele van ING betekent het verlies van een zeer capabele man voor ING, aldus handelaar Rob Koenders van Harmony Vermogensbeheer. "Het zal mij niet verbazen dat de vrees zal toenemen voor het vertrek van meerdere buitenlandse topbestuurders als gevolg van de zogeheten Bos-regeling, waarbij topmanagers beperkt worden in salariering en bonussen", aldus Koenders."

Cet article, paru hier aux Pays-Bas, me paraît exact, et pourrait s'appliquer à la dernière décision belge : voici que la Belgique, les Pays-Bas, prennent des décisions importantes quant à la rémunération des managers de haut vol, c'est-à-dire dans nos entreprises importantes, qui nous fournissent de l'emploi. Si nous appliquons cette nouvelle donne, il est compréhensible que les topmanagers, les plus capables à diriger des entreprises d'envergure, quittent le pays, ou, ne s'y installent pas !

Ce genre de décisions doit être pris, au minimum, au niveau européen. A moins que nous ne devenions, à nouveau, les dindons de la farce.

Rappelons-nous, la fameuse loi universelle belge: il revenait au juge « indépendant » de statuer et juger l’affaire.Nous étions pris à notre propre piège, et devenions la risée des autres Etats : le fond en était très bon, mais que peut faire un pays grand comme une fourmi au pays des éléphants ?

 

Le Bec Hellouin, ce 24 octobre 2008

21/06/2007

Carrefour / GB : les petits revenus trinquent...

 

 

Carrefour : 16 magasins GB fermeront leurs portes.

 

Voici à nouveau 900 personnes « victimes » de cette recherche de profit, à tout prix.

Je peux comprendre que le bénéfice soit un élément important, que dis-je, très important dans la vie d’une entreprise.

 

Néanmoins, je n’ai pu m’empêcher de chercher un peu plus loin : j’ai comparé le revenu moyen par habitant des communes touchées par la fermeture, par rapport au revenu moyen par habitant de la province où sont situés les magasins. Le résultat m’attriste, je me rends compte que c’est la clientèle défavorisée, déjà tellement sensible, qui va faire les frais de l’opération également. Voyez plutôt ce qui suit:

fermeture gb.xls.

 

Sur base de ces données, nous pouvons constater que dans tous les cas, les enseignes GB qui seront fermées, se trouvent dans des communes où le revenu moyen par habitant est inférieur à celui de la province. Hors deux cas, dont Uccle, mais Marlow se trouvant dans le quartier de la chaussée d'Alsemberg (....), nous pouvons parler de paupérisation. La même situation se présente à Gent Dampoort.

Les habitués de ces GB, n'ont, probablement, pas de moyen de transport, sont une clientèle de proximité. Ils en seront réduits à se rendre dans des commerces dits de proximités, mais qui sont très près de leur portefeuille. 

Voici, en une semaine de temps, que deux groupes français, décident, de manière unilatérale, d'user (de) la clientèle belge, le prix de l'électricité et du gaz, et maintenant, le groupe Carrefour qui laisse 900 personnes sur le carreau ! Vous voudrez bien m'excuser du mot, mais je n'en vois pas d'autre...Qui donc doit intervenir ? Le Gouvernement en place ? Les régions ? Pourquoi pas l'informateur, mais voilà deux nouvelles économiques et financières, dont nous aurions pu nous passer. Que pouvons-nous faire ? Ce ne doit pas être facile d'approcher Monsieur Fillon, celui-ci, je m'en inquiète,  n'obéissant  qu'au(x) bon(s)vouloir du Chef, du Président de la République, pieds et poings liés au monde de la finance. Faire intervenir Monsieur Albert Frère ? Avec tout mon respect, je ne pense pas que celui-ci "bouge", ne fêtait-il pas la Victoire de Monsieur Sarkozy en sa compagnie ? 

 Voilà un problème de plus se posant à notre, ou nos, gouvernement(s). Il n'en reste pas moins, je le crains, que le consommateur belge paye la politique des prix entamée en France. Le même jour où la suppression des 900 emplois en Belgique était annoncée, le groupe Carrefour devenait le plus important du Brésil...

Et l'Europe dans tout cela ? Quel sera le résultat des négociations ? Je crains que nous ne soyons affaibli, nos représentants ne s'occupant que des affaires courantes. Il est temps que ce nombre bien trop élevé de membres essaie de parler d'une seule voix, que la Pologne et la France et les Pays-Bas pensent un peu plus au plus grand nombre, et pas seulement à leurs électeurs...

 

FrdeFl