Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/01/2008

La surenchère francophone inquiète : Octopus ou Octopoisse

Voici un titre du journal "De Standaard" de ce jour, les néerlandophones sont inquiets :

en effet, le petit jeu politique MR- PS - CDH ne leur fait pas du bien, cela ressemblant plus à des joutes préélectorales, qu'à un fonctionnement normal du gouvernement...

Il est vrai que nous nous demandons ce qui se passe, tant en Wallonie qu'en Flandre :

La Flandre redoute des élections anticipées : il suffit d'entendre Monsieur Leterme : "tout va bien", les travaux Octopus avancent, ou plutôt, redémareront après les vacances de Carnaval.
Parlons en du Carnaval, celui qui a lieu entre les partis francophones : "MR-PS " cela ressemble plus, à la lecture,  au prochain sommet  de la ligue  de football  qu'aux  noms de deux partis membres du gouvernement fédéral, et le résultat fait trembler une partie de la Flandre :

soit on continue ;

soit on vote...

La deuxième solution ne plaît vraiment au CD&V et à l'Open VLD, imaginez :

au CD&V/N-VA : le fait d'avoir mis trois fois Monsieur Leterme aux commandes, sans donner de résultat, ne serait pas du goût de leurs électeurs ;

à l'Open VLD : malgré la défaite électorale au mois de juin 2007, le fait d'être aux commandes du gouvernement Verhofstad III, implique la réussite du processus Octopus, si l'on devait à nouveau voter, le parricide aura lieu, Messieurs De Croo, Van Der Gucht et Dewael tiendraient le poignard à trois avant de le planter dans le dos du Premier Ministre.

Le résultat de nouvelles élections verrait, ou plutôt, verra une montée (en flèche) de LDD, au détriment du VB et, surtout, de l'Open VLD. Il pourrait en aller de même avec les électeurs du CD&V/N.VA.

Enfin, qui peut encore dire que le N.VA sera encore en cartel ?

Tout cela, sans en avoir l'air, me rassure : notre pays est encore un et indivisible : les problèmes d'un côté du pays, retentissent encore de l'autre côté.

Que cette petite boutade reste d'actualité, est, en somme, mon seul espoir !

 

Knokke,

Le 23 janvier 2008 

 

30/11/2007

De toute façon, il est peu probable que ce gouvernement survive aux élections régionales de 2009".

"La N-VA représentera une menace constante, un élément de déstabilisation permanente."

 

Nous fêtons bientôt Saint Nicolas, et dans moins de deux ans, l'éventuel gouvernement, qui peine à naître, sera remisé aux placards.

Prenez donc, Messieurs les négociateurs, votre courage à deux mains, et faites en sorte que vous constituiez un gouvernement "économique et social", on verra bien plus tard pour le volet communaire, dans moins de deux ans...Cela fait des décennies que nos communautés linguistiques minnent le bon fonctionnement de la Nation, alors, pour moins de deux ans...

Il nous faut une Belgique forte, tant au niveau économique, qu'au niveau social, réunissez les forces vives du pays, et tentez de nous ficeler un projet d'une durée de vie de moins de deux ans, peut-être, mais qui aura le mérite de remettre le pays sur la bonne voie.

Finie la récréation, le parti N-VA dans le décor, c'est à dire un peu plus de considération dans le gouvernement flamand, puisque le CD&V tient tellement à son partenaire, pas de représentant du FDF, et en avant, formez et dirigez, vous ne risquez rien, dans moins de deux ans, on recommence.

Mais vous aurez eu le mérite, après 170 jours, de penser à autre chose que Cela.

Le Bec Hellouin,

Le 30 novembre 2007

 

26/11/2007

Leterme, le gentil Poly, Poly, polisson, et son ami brunâtre

Petite chanson, ode à la liberté....

Ode au désastre  

 

Poly, Poly, polisson,
Tourne, tourne, tourne en rond.
Tu es un petit cheval
Tout à fait original.
Pas plus grand que trois souris,
Ta crinière est si jolie
Que j'y mettrai des rubans
Bleus et blancs, oranges et blancs
Et nous serons des amis,
Poly, Poly, pour la vie.

Près d'une roulotte,
Les cheveux au vent,
Paré de la sorte,
Un gros enfant,
Un brun plein d' tiques,
Tout seul attaché
Au bout d'une pique,
L'écoutait parler.

Poly, Poly, polisson,
Disait le petit garçon,
Si tu veux la liberté,
Moi, je vais te la donner.
Le soleil est avec nous,
Il nous suivra jusqu'au bout
Pour nous montrer le chemin
Où demain, où demain,
Côte à côte nous vivrons,
Poly, Poly, polisson.

Si quelqu'un nous cherche,
Il pourra chercher :
Les blés qu'on traverse
Sauront nous cacher.
Si quelqu'un se penche
Pour suivre nos pas,
Le vent dans les branches
Nous avertira.

Poly, Poly, polisson,
Saute par monts et vallons,
Danse, danse dans les prés
Comme un petit feu follet.
Les sentiers sont pleins de thym,
De mousse et de romarin.
On est heureux comme le Roi,
Toi et moi, moi et toi
Et toujours nous le serons,
Poly, Poly, polisson.

Morale de l'histoire, le brunâtre, après avoir hésité, les suivit, 

Après avoir tout démoli,

Il leur dit "MERCI" 

 

le 26 novembre 2007

Le Bec Hellouin