Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/02/2010

Furlan, l'assurance incendie obligatoire :fédéral, régional & c°

Un drame, et nos politiques se réveillent, cela commence de plus en plus à ressembler à la sarkozye.

L'assurance incendie obligatoire ?

D'une part, ceci relève du Fédéral : dans notre pays, il y a de plus en plus de confusions, le fédéral se mêle du régional, et le régional se mêle du fédéral, voyez ce qu'il se passe avec le Sieur Schouppe :

"Vlaanderen gaat door met de werkzaamheden rond de invoering van een kilometerheffing op de Vlaamse wegen en 2013 blijft de streefdatum. Dat heeft Vlaams minister van Mobiliteit Hilde Crevits (CD&V) verklaard in de plenaire vergadering van het Vlaams parlement.

De LDD-, Open Vld- en sp.a-fractie stelden zich vragen bij een uitspraak van federaal staatssecretaris voor Mobiliteit Etienne Schouppe (CD&V) in de Kamer afgelopen maandag. Hij stelde daar dat de slimme kilometerheffing niet haalbaar was vóór 2014. Schouppe pleit er immers voor om de kilometerheffing te realiseren via het Europese gps-systeem Galileo, maar de invoering daarvan heeft vertraging opgelopen.

2013 blijft streefdatum

Lode Vereeck (LDD), Bart Tommelein (Open Vld) en Jan Roegiers (sp.a) wezen erop dat het niet de eerste keer is dat Schouppe zich mengt in een dossier waarvoor hij niet bevoegd is. "Hij gaat in tegen het Vlaams regeerakkoord," stelde Roegiers.

Minister Crevits benadrukte dat ze vasthoudt aan het Vlaamse regeerakkoord en haar beleidsnota en dat Vlaanderen doorgaat met de werkzaamheden rond de invoering van de kilometerheffing. "Anderzijds wil dat niet zeggen dat alle parameters daarrond vastliggen", voegde ze toe. De suggestie van Schouppe om de kilometerheffing te verbinden aan het Galileo-systeem is interessant, aldus Crevits, maar doet geen afbreuk aan de Vlaamse timing. "De verschillende systemen voor een kilometerheffing worden op dit moment intern bestudeerd." (belga/dea)

Revenons à l'assurance incendie : celle-ci devrait, au niveau fédéral, être déclarée obligatoire, et cela ne serait que normal : tout propriétaire doit assurer son bien.

Lorsque ce bien est mis en location, les boucliers se lèvent déjà : reconnaissons le, un même bien serait assuré deux fois, d'une part le propriétaire, et, d'autre part, par le locataire.

Le problème qui se pose, au niveau de l'assurance du locataire, est le suivant : comment un propriétaire peut-il, année après année, vérifier si son locataire paye encore son assurance incendie ? Et cela devient encore plus difficile lorsqu'on parle de locataires qui vivent dans la précarité.

Ce que nos députés doivent prévoir, c'est l'assurance du bâtiment par son propriétaire, qui prend à sa charge l'abandon de recours du propriétaire vis-à-vis de son locataire : cette surprime facilite tout lorsque la catastrophe survient ! Cette surprime peut être inclue dans le loyer, et coutera bien moins cher au locataire.

Enfin, et la catastrophe de Liège nous le rappelle, certains bâtiments ne sont pas assurables. Et rien n'est prévu, rien : un propriétaire peut continuer à mettre son bien en location ! Il faut qu'un moyen soit mis en place : tout bâtiment qui ne peut être assuré doit être vidé de tous ses locataires sur le champ !

13/11/2008

Monsieur "De Klucht" sur l'oreiller

"La seule chose que tout cela prouve, a-t-il blagué, c’est que ma femme ne m’obéi (gehoorzaam) pas toujours."

Pour ma part, dire à son épouse de ne pas vendre, afin d'éviter des ennuis, j'appelle cela un délit d'initié sur l'oreiller !

Monsieur De Gucht a donné des informations sensibles, que le grand public, et moi-même, ne connaissions pas.

Où sont les menottes ?

26/07/2008

Vacances, vous dites bien "vacances" ?

Nos politiciens vont un peu trop loin : nous sommes dans l'attente d'une heureuse (?) nouvelle, et ils décident d'arrêter le tout, vacances obligées ...

Mesdames, Messieurs, Vous ne pouvez laisser le pays dans "l'Etat" qu'il se trouve ! Vous devez continuer à chercher à aider la population !

Vacances, j'oublie tout, rien à faire du tout ! Mais soyez gênés, ne fut-ce qu'envers les millions de Belges qui ne peuvent s'offrir de vacances, ne fut-ce qu'envers des petits bouts de huit ans, qui n'ont pas encore vu la mer, et qui ne la verront pas cette année ! Vous prétextez d'une Année chargée, allons, allons, mettez-vous dans la peau des agriculteurs par exemple.

Le prétexte Royal, ne me plaît pas vraiment : en voyant le nombre de vols "privés" du Roi et de son épouse, transportés à titre gratuit, il me fait mal qu'il ne leur est pas possible de rester au Pays : qu'ils amarrent  leur nouveau yacht au port de Blankenberge, ou de Nieuport, et qu'ils restent ici, ce ne sont pas ces quelques jours ...Le drapeau royal a déjà assez flotté sur le palais en l'absence de son occupant, alors, pourquoi pas ne pas rester en Belgique, ou, s'ils le préfèrent, dans une villa que leur prêteront avec plaisir les nouveaux venus, et autres, dans la longue liste nobiliaire, qui s'est bien allongée depuis l'accession au trône de Sa Majesté le Roi des Belges (et non de Belgique!) Albert II.  

Et que l'on ne me parle pas des nouveaux moyens de communication, car c'est, et ce sera : "Vacances j'oublie tout, rien à faire du tout".

Pauvre B ...

Le Bec Hellouin, le 26 juillet 2008