Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/11/2009

Leterme, CD&V et BHV : cela va chauffer! Le conseil de la Couronne appelé à l'aide ?

Cela va chauffer, et Leterme n'est pas politiquement capable d'éteindre le feu. Monsieur Martens fera-il mieux ?

Je pense que le Roi Albert II doit aller plus loin, et réunir le Conseil de la Couronne. Il faut que tous les hommes d'état belges soient réunis, et tentent de régler ce problème ingérable, je dis bien ingérable politiquement, mais peut-être pas ingérable lorsque des hommes de bon sens, d'âges et d'horizons différents, se retrouvent pour la survie de ce pays.

Le Conseil de la Couronne réuni, pourrait faire fi des clivages politiques, les sages du Royaume sont, me semble-t-il, plus à l'aise dans ce bourbier institutionnel et constitutionnel. La sagesse est reine en ce Royaume...

Le temps presse, et il faut que notre pays soit prêt à affronter les problèmes économiques et financiers en ce début de siècle.

Remettons la partie institutionnelle au Conseil de la Couronne, et cela évitera à notre gouvernement de s'embourber, et de ne pas avancer...

23/02/2009

Tobin or not tobin ?

La crise économique nous effleure chaque jour, nous y sommes tous confrontés : de la difficulté à (sur)vivre jusqu'à la lecture des journaux.

Nombreuses sont les voix qui s'élèvent, afin de demander l'application de la Loi Tobin. Est-ce une bonne idée, ou non ?

Je ne suis pas grand économiste, mais la question m'interpelle. Et je vais vous faire part de mon raisonnement :

- l'application d'une taxe financière plus importante lors de transactions financières est, ou peu, être considérée comme une avancée : en effet, en ces temps de crises boursières et financières, il est des spéculateurs, qu'il faudrait freiner dans leurs ardeurs, et l'application d'une taxe importante pourrait les dissuader de gagner de l'argent en spéculant à court terme. Car là est le problème, c'est le court terme qu'il faut tâcher de bannir.

-pourquoi ? lorsque l'actionnaire fait confiance à l'Entreprise, c'est, ou du moins, ce devrait être pour le plan à long terme de l'Entreprise, l'actionnaire est aux côtés de l'Entreprise, la soutient si nécessaire, la suit, est rémunéré par les dividendes, et, enfin, il peut estimer à un moment donné devoir se défaire de ces actions. Telle est la situation idéale.

Que se passe-t-il ?

L'Entreprise doit, chaque trimestre, déposer ses chiffres. Je pense qu'il faudrait cesser ce système, et en revenir à un bilan annuel.

Et l'actionnaire doit retrouver sa place dans ce système, et donc investir à long terme, dans une entreprise ayant un projet sur plusieurs années.

Alors Tobin or not tobin ?

Il faudrait imposer une taxe, sur la transaction de vente uniquement, taxe qui diminuerait en fonction de la durée de la présence de l'action dans le portefeuille de l'investisseur. Pour ce qui concerne le particulier, la dématérialisation des titres favorise le système. Cela freinerait la spéculation sur les titres, et récompenserait l'actionnaire attaché à l'Entreprise dont il est copropriétaire !

Pour ce qui concerne les investisseurs institutionnels, il doit y avoir moyen d'instaurer une taxe similaire, et rendrait, de ce fait, les salles un peu plus calmes, plus modérées, où l'avenir industriel redeviendrait l'acteur principal de l'investissement.

Tobin or not tobin ?

 

 

09/07/2007

Je me pose quelques questions, j'ai de la brume dans le cerveau

Je me pose quelques questions…..

 

Nous voilà repartis pour un tour, ou une tournée, si vous le préférez. Monsieur Dehaene doit déminer un terrain, terrain qu’eût usé Monsieur Leterme, si il était entré en action !

 

Laissons faire, laissons dire, néanmoins, le maire de Vilvoorde qui doit mettre de l’ordre dans la Maison Belgique, je me pose quelques questions.

 

D’autre part, « Tijd voor Vlaanderen in Actie » : Karel Van Eetveld, à la tête de UNIZO, représentant les classes moyennes en Flandre, montre, à son tour, ses crocs. Il est vrai que son prédécesseur est à la tête de la Région Flamande, et hop, Karel retrousse ses manches, et revendique. Revendique ? Cela est devenu à la mode, ici, au Nord du pays, il faut montrer que l’on existe, et il faut crier à la Réforme de l’Etat, d’ailleurs, je me demande s’il est des personnes influentes en Flandre, qui ne réclament pas telle ou telle réforme. Nous nous y habituons. BHV, verra bien, les communes à facilité(s), verra bien…

 

Charles Michel, ce matin, s’exprimait de la sorte :

« Si des flamands s’installent à Wavre, verriez-vous un problème à ce qu’ils puissent voter pour des flamands ? Que nenni, venez, venez… » Je me pose quelques questions…

 

D’où nous viennent les problèmes actuels ?

Les Bruxellois se sentaient à l'étroit, rêvaient du bon air : 

L’on a abattu les serres, l’on a cassé le raisin, et l’on a lotti. Quels beaux mots : lotissement, Argent.

L’on a abattu les arbres : lotissement, Argent

Dommage pour les enfants , qui doivent quitter la commune, oh, Argent, Argent, Argent.

 

A son tour, la Flandre commence à se sentir à l’étroit : problème : où chercher les terrains, les lotissements ? Oh ! Argent, Vendre, se vendre, les enfants chercheront plus loin….

Les entreprises flamandes se sentent à l’étroit : oh, il n’y a pas que la Chine, il y a la Wallonie, Terre d’accueil. Oh Argent, Argent, Argent.

Je considère que lorsque la Wallonie, Terre d’accueil, accepte une société, flamande ou étrangère sur son sol, la population devrait connaître la valeur ajoutée sur le long terme, de l’investissement consenti par la Région. Quelle est donc la valeur ajoutée de la venue de Google, par exemple, source Belga :
 

 

AP

La société Google va investir 250 millions dans l'implantation d'une unité centrale de données ("data center"), dans la zone industrielle de Ghlin-Baudour sud (Saint-Ghislain), en Hainaut, ont annoncé jeudi à Mons des responsables de la société américaine.

Le projet prévoit la création d'une centaine d'emplois, affectés au management général, à la gestion des données, à l'entretien et la sécurité des équipements. Les premières offres d'emploi seront disponibles sur le site web de la société dès vendredi. La construction du data center devrait commencer au début de l'été et mobilisera 300 personnes sur le chantier, dont la finalisation est annoncée pour 2008.

Reste une petite question : finalement, l'investissement, c'est 250 millions d'euros, comme indiqué par Google, ou "250 à 300 millions", comme l'ont dit Elio Di Rupo et Jean-Claude Marcourt ? Ce dernier a même précisé "plutôt 300 millions". Via un certain moteur de recherche, on a trouvé la réponse...(llb)

 

 Ter Beke, grande société belge, installée également en Wallonie, que rapporte-t-elle ? Lors d’une interview, je me souviens avoir entendu un seul mot dans la bouche des propriétaires : terrain.

 

Méfiez-vous, si Jean de la Fontaine vivait encore, je suis persuadé que l’imagination ne lui manquerait pas.

 

Frdefl