Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/12/2007

Je suis écoeuré

"Le Christ serait-il né

mille fois à Bethléem,

s'il ne naît pas en toi,

c'est en vain qu'il est né"

                             Angelus Silesius  
 

 

Je suis écoeuré,

J'entends une émission, et le thème en est Noël.

Avant de poser la question de savoir en compagnie de qui les auditeurs vont se rassembler ce soir, et où, la question principale est la suivante : "Combien dépenserez-vous ce soir ?"

Quelle question odieuse, certainement en entendant la  moyenne "atteinte" par un ménage : plus de 500 €.

Vous m'en excuserez, mais cela me rend triste : la fête de Noël, qui commémore le moment où l'Enfant Jésus vit le jour, est réduite à une notion d'achat. Comment osons-nous, comment osons nous être "fier" de réduire cet événement à cette bassesse ? Dépenser pareille somme ? Cela représente plus de 20.000 francs belges ! Où allons-nous ?

Qu'est ce donc que ce peuple, qui dépense, parfois sans comprendre dans quelle difficulté cela pourra le mettre ?

Sommes-nous obligés de dépenser pour exister ?

La Fête de Noël, ne se résume-t-elle pas à un moment, Le moment où l'Enfant Dieu paraît, paraît pour nous, pour nous sauver.  Et voilà que nous réduisons ce moment en un pécher, pécher de gourmandise, pécher d'orgueuil : à qui le plus beau cadeau, à qui la table la mieux fournie ?

Et pendant ce temps, pendant ce temps, certains de nos concitoyens meurent, meurent de froid, meurent de faim, meurent de solitude, meurent seuls....Seuls, le mot est lancé, oui, pendant que nous fêtons, le voisin est peut-être seul, depuis quand ne l'avons-nous plus vu, depuis quand ne l'avons-nous plus abordé. Que fait-il ce soir ? Le savons-nous ? Pire, cela nous intéresse-t'il ? Où est le temps, le temps où, lors de la Fête de Noël, un couvert supplémentaire était dressé, au cas où...

Ce temps me semble éloigné, noyé dans cette société qui a placé, non Dieu au centre, mais l'Homme.

Profitons de ce beau moment qu'est la fête de Noël, pour nous poser des questions, sans avoir peur d'y répondre, sans avoir peur d'y songer. 

  Cette nuit, un petit homme naîtra, qui nous aimera. Suivons le, ce n'est pas simple, mais tentons de le suivre, de l'écouter.

 

Frdefl,

Le 24 décembre 2007,

Knokke 

 

 

 

 

16:25 Publié dans NOEL | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noel, fete, dieu, jesus, homme, religion, argent

09/07/2007

Je me pose quelques questions, j'ai de la brume dans le cerveau

Je me pose quelques questions…..

 

Nous voilà repartis pour un tour, ou une tournée, si vous le préférez. Monsieur Dehaene doit déminer un terrain, terrain qu’eût usé Monsieur Leterme, si il était entré en action !

 

Laissons faire, laissons dire, néanmoins, le maire de Vilvoorde qui doit mettre de l’ordre dans la Maison Belgique, je me pose quelques questions.

 

D’autre part, « Tijd voor Vlaanderen in Actie » : Karel Van Eetveld, à la tête de UNIZO, représentant les classes moyennes en Flandre, montre, à son tour, ses crocs. Il est vrai que son prédécesseur est à la tête de la Région Flamande, et hop, Karel retrousse ses manches, et revendique. Revendique ? Cela est devenu à la mode, ici, au Nord du pays, il faut montrer que l’on existe, et il faut crier à la Réforme de l’Etat, d’ailleurs, je me demande s’il est des personnes influentes en Flandre, qui ne réclament pas telle ou telle réforme. Nous nous y habituons. BHV, verra bien, les communes à facilité(s), verra bien…

 

Charles Michel, ce matin, s’exprimait de la sorte :

« Si des flamands s’installent à Wavre, verriez-vous un problème à ce qu’ils puissent voter pour des flamands ? Que nenni, venez, venez… » Je me pose quelques questions…

 

D’où nous viennent les problèmes actuels ?

Les Bruxellois se sentaient à l'étroit, rêvaient du bon air : 

L’on a abattu les serres, l’on a cassé le raisin, et l’on a lotti. Quels beaux mots : lotissement, Argent.

L’on a abattu les arbres : lotissement, Argent

Dommage pour les enfants , qui doivent quitter la commune, oh, Argent, Argent, Argent.

 

A son tour, la Flandre commence à se sentir à l’étroit : problème : où chercher les terrains, les lotissements ? Oh ! Argent, Vendre, se vendre, les enfants chercheront plus loin….

Les entreprises flamandes se sentent à l’étroit : oh, il n’y a pas que la Chine, il y a la Wallonie, Terre d’accueil. Oh Argent, Argent, Argent.

Je considère que lorsque la Wallonie, Terre d’accueil, accepte une société, flamande ou étrangère sur son sol, la population devrait connaître la valeur ajoutée sur le long terme, de l’investissement consenti par la Région. Quelle est donc la valeur ajoutée de la venue de Google, par exemple, source Belga :
 

 

AP

La société Google va investir 250 millions dans l'implantation d'une unité centrale de données ("data center"), dans la zone industrielle de Ghlin-Baudour sud (Saint-Ghislain), en Hainaut, ont annoncé jeudi à Mons des responsables de la société américaine.

Le projet prévoit la création d'une centaine d'emplois, affectés au management général, à la gestion des données, à l'entretien et la sécurité des équipements. Les premières offres d'emploi seront disponibles sur le site web de la société dès vendredi. La construction du data center devrait commencer au début de l'été et mobilisera 300 personnes sur le chantier, dont la finalisation est annoncée pour 2008.

Reste une petite question : finalement, l'investissement, c'est 250 millions d'euros, comme indiqué par Google, ou "250 à 300 millions", comme l'ont dit Elio Di Rupo et Jean-Claude Marcourt ? Ce dernier a même précisé "plutôt 300 millions". Via un certain moteur de recherche, on a trouvé la réponse...(llb)

 

 Ter Beke, grande société belge, installée également en Wallonie, que rapporte-t-elle ? Lors d’une interview, je me souviens avoir entendu un seul mot dans la bouche des propriétaires : terrain.

 

Méfiez-vous, si Jean de la Fontaine vivait encore, je suis persuadé que l’imagination ne lui manquerait pas.

 

Frdefl