Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/01/2008

Le chemin oecuménique

in Wikipedia :

"Le protestantisme est resté longtemps muet à propos de Marie. C'est à partir du dogme de l'Immaculée Conception en 1854 puis de celui de l'Assomption en 1950 que se creuse à nouveau l'écart avec le catholicisme. Il dénonce le culte rendu aux saints, et en particulier le culte marial catholique.

Pour la plupart des protestants, Marie était vierge avant la naissance de Jésus, mais a eu d'autres enfants, les frères et sœur de Jésus cités dans les Évangiles en Mc 6, 3. Ce n'était pas, cependant, la conviction des premiers réformateurs."

 

 

"La mission de l'Eglise implique l'œcuménisme (Zenit)

Le Pape soulignait combien cela fait partie intégrante de la « mission évangélisatrice de l'Eglise » : elle passe « par le chemin œcuménique, le chemin de l'unité de la foi, du témoignage évangélique et de la fraternité authentique ».

Le pape a également donné rendez-vous à tous à Saint-Paul-hors-les-Murs, où il conclura la Semaine de prière comme chaque année, vendredi prochain 25 janvier, par la prière des vêpres solennelles « pour demander à Dieu le don précieux de la réconciliation entre tous les baptisés ».

En français, le pape lançait cette invitation : « J'invite tous ceux et celles qui, par le baptême, partagent la foi dans le Christ Jésus et les communautés chrétiennes à vivre intensément ce rendez-vous spirituel annuel et à implorer de Dieu le don de la pleine unité de tous les disciples du Christ. Que la Vierge Marie nous aide sur le chemin de l'unité »."

Lorsque je vois les deux phrases que j'ai soulignées au début du texte, je me pose des questions :

En lisant ces deux extraits,  en début de la Semaine de prière, et ayant assisté hier au "culte oecuménique", en présence d'Orthodoxes, d'Evangélistes, de Protestants et de Catholiques, je me suis rendu compte, de la difficulté de l'exercice, j'avais l'impression de participer à un culte "puzzle" : un peu de ceci, un peu de cela, et en fin de compte, je suis resté sur ma faim...

Oh oui, les fidèles étaient "en forme", les chants communs, les prières communes, tout cela était très sympathique. Mais ...

Mais je me demande si l'exercice existe également au niveau du Catholicisme,  où les nombreux courants existent, où je ne vois pas réellement de rapprochement...

Pourtant, ne devrait-on pas d'abord un effort au sein de sa propre communauté catholique ?

Je prends l'exemple d'une Abbaye que nous fréquentons :

le jeudi soir, à l'heure des Complies,  se réunissent, en un autre local, les membres du Renouveau Charismatique.

Pourquoi ne participent-ils pas d'abord aux Complies ?

Ce n'est là qu'un seul petit exemple, mais qui en dit long. 

Je ne sais que penser de tout cela, et espère que le l'Esprit Saint me, (nous) guidera, et m' (nous) aidera chaque jour dans mon (notre) cheminement intérieur,

 

Knokke,

Le 21 janvier 2008