Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/03/2010

Une Rhodienne interdite de propriété à Rhode

Une Rhodienne interdite de propriété à Rhode...

Mais que se passe-t-il dans notre pays ? Vivons-nous encore dans un Etat de droit(s), droits égaux pour tous ?

Faudra-t-il que les communes soient désertées par leurs habitants, francophones ?

Faudra-t-il mettre encore un peu plus de moutarde sous le nez de Dehaene ? A quoi sert encore son rôle de démineur ? Si habiter Rhode, y élever un enfant qui y va à la crèche, ne suffit plus, il faudra que ces communes flamandes concernées par ce décret fassent  appel à ces quelques chemises brunes qui vivraient encore,  afin de faire régner l'ordre dans leur si beau pays...

La Flandre ne s'est encore jamais tellement mal portée, et voilà que les relents fin des années 30 refont leur apparition.

Faudra-t-il bientôt que les habitants francophones de la périphérie, et autres communes concernées, portent un signe extérieur, non de richesse, mais de langue maternelle ?

Si je ne me trompe, Coxyde fait partie de ces communes, que les francophones de ce pays commencent à faire mal au portefeuille de cette Flandre arrogante : d'autres communes à la côte belge, longue de plus de 60 kilomètres, les accueilleront avec plaisir.

Faut-il se désengager des communes à facilités ? Pour ce qui me concerne, oui. Sans francophones, ces communes ne pourraient survivre, ainsi que ses commerçants. Il fait bon vivre en Brabant Wallon, le TER le reliera bientôt rapidement  à Bruxelles. Pourquoi s'obstiner à vivre dans des communes où l'on est mal reçus ?

J'ai 50 ans, et voilà 50 ans que je vis en Flandre, voilà 50 ans que je n'ai aucun problème, voilà 45 ans que je suis bilingue.

Il faut faire "sauter" ces communes, et s'installer dans un endroit favorable, qu'il soit en Flandre, en Wallonie, ou à Bruxelles.

N'est-ce-pas là une solution, très très peu abordée, mais où le bon sens l'emporterait ? Partir, sans se retourner, et vivre mieux...

Je sais, et comprends, que mon texte va donner des cheveux gris à ceux qui le liront, il ne s'agit pas de capituler, mais de vivre en toute sérénité...

08/10/2009

Les banques et les bourses flambent : à l'aide ?

Que se passe-t-il au Royaume où l'Argent est Roi, où la Bourse est Reine ?

Un petit rappel : en 1931, la bourse a continué à chuter (avec des hauts et bas très forts) jusqu’en 1937...

Pourquoi ? Parce qu’avec une crise financière, il faut au moins 3 ans pour que surgissent toutes les « saloperies », excusez l'expression, cachées en portefeuille et qui ont provoqué la crise.

En effet, les sociétés financières ne doivent acter leurs moins-values au bilan que dans les 36 mois (sauf pour les Cies financières internationales). De ce fait, la plupart des entreprises nationales ou locales ne l’ont pas encore fait. Elles espèrent des jours meilleurs dans les 36 mois pour afficher éventuellement moins de pertes dans les moins-values de leurs portefeuilles.

Tant que le secteur financier n’est pas guéri, le secteur économique général ne connaîtra pas de relance. Je vous donne rendez-vous dans six mois, et nous verrons où nous en sommes !


22/09/2009

Voilées et cachées : pour qui, pour quoi ?

Le port du voile, voici un élément qui fait plus de bruit que tout autre, en pleine préparation des budgets de l'Etat. Pourquoi ?

L'on parle beaucoup de ce fait de société, qui interpelle, me semble t'il, beaucoup de monde.

Avant de prendre une quelconque option, je me pose d'abord une question, très simple : qui impose le voile ? pour quelle raison ?

Le débat, en Belgique est bien trop politisé : de plus en plus, nous nous engouffrons dans une partitocratie de plus en plus évidente, et les hommes politiques suivent bien plus la ligne de leur parti, et en oublient bien souvent le bien de la population !

Il faut dépolitiser le débat ;

il faut partir d'une feuille blanche et

il faut s'entourer de personnes représentant la société civile.

A partir de ce moment, plutôt que se jeter des noms d'oiseaux, des têtes "bien pensantes" pourront réfléchir à une solution globale et efficace.

Tel est mon souhait,

Knokke, le 22 septembre 2009