Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/11/2007

"Je ne suis quasi plus rien"

"Jean-Claude Van Cauwenberghe souligne qu'il "n'entend pas abdiquer sa liberté de penser et de parler" et qu'il a "encore de grands réseaux d'amis" même s'il sait que son "poids politique et terriblement réduit". Il reconnaît que cette période a été dure humainement. "J'ai dû tout abandonner et me refaire une vie. J'ai dû retrouver d'autre valeurs", dit-il."

Sachez que j'en suis, personnellement fort aise, mais, comme me le dit ma charmante épouse, c'est le mot (?) "quasi" qui fait encore le plus peur.

Comme monsieur Van Cauwenberghe le dit, il a un grand réseau d'amis,

J'aimerais savoir lesquels...Amis ne signifie pas blanchis, ou blancs.

D'autre part, il a dû, le pauvre, retrouver d'autres valeurs,

J'aimerais savoir lesquelles, mais, surtout,

J'aimerais savoir quelles étaient ses valeurs auparavant !

Non, Monsieur Van Cauwenberghe, je ne vous plains pas, je suis persuadé qu'il y a une multitude de personnes, qui n'ont pas le droit à la parole, auxquelles on ne s'intéresse pas, ces personnes là sont à plaindre,

ces personnes là ne sont "quasi plus rien".

Et j'espère, j'espère de tout coeur que, loin des caméras, moin des micros, vous mettrez vos connaissances, non politiques, mais humaines à leur service. Ce jour là, lorsque vous leur aurez servi la soupe, ramassés dans les rues, ce jour là, Monsieur Van Cauwenberghe, ce jour là, vous aurez vraiment trouvé, et non retrouvé, de nouvelles valeurs, loin des caméras, loin des micros, et, surtout, loin de vos "amis".

Je vous souhaite bonne chance dans la voie que vous vous choisirez,

Adieu monsieur,

le 25 novembre 2007,

Le Bec Hellouin 

24/11/2007

J'en ai assez, et je ne suis pas, plus, le seul

Bien qu'étant actuellement en France, j'essaie de suivre la politique belge, ce n'est déjà pas évident en Belgique, mais d'ici, je suis obligé de passer par la toile pour connaître les nouvelles du jour.

Sachez que cela doit être terminé, je pense que Monsieur Leterme doit en terminer, et avouer qu'il n'est pas en mesure d'aider la Belgique, certains le savaient déjà au lendemain des élections...

Voilà venu le moment de remiser sa malette dans son petit bureau d'Ypres, et de laisser d'autres tenter de trouver le chemin menant à la formation du bébé tant attendu.

Vous avez raison d'évoquer la présence insultante du brunâtre lors des discussions, de plus, n'oublions pas que lorsque Monsieur le Formateur a rédigé une note, il s'empresse de la soumettre à son cartel.

Qui donc est le formateur désigné par le Roi ? Le cartel CD&V/N-VA ? Je l'ignorais.

Il est temps de changer son fusil d'épaule, et de remettre le sort de notre pays entre les mains de ses citoyens : organisons un référendum, osons donner la parole aux habitants de ce pays, de De Panne à Arlon, et de Lanaken à Tournai. Imposons le silence  aux partis politiques, et donnons le résultat dans sa totalité, sans énoncer les résultats par villes, par région, afin de ne pas en arriver à ce que le pays a déjà vécu lors de la Question Royale.

Oseriez-vous, messieures les politiciens, donner la voix au peuple, ou est-il inimaginable que l'homme de la rue supplante l'homme de la rue de la Loi ?  

Osez, osez, osez, jamais je ne le dirai assez,

le 24 novembre 2007,

Le Bec Hellouin 

 http://cadeau-pas-cher.zliog.com (ma petite pub ;-)  )

18/11/2007

Lettre ouverte au MR

Je lis avec inquiétude les articles de presse sur la toile.
Je suis indigné de voir que vous êtes prêts à faire des concessions, avec, en retour, par exemple, le rattachement de certaines communes à Bruxelles !
Cela est affligeant : comment peut-on faire cela, alors que les francophones habitant la périphérie n'auraient qu'un petit effort à fournir, parler le néerlandais. Et ce problème, soit disant insurmontable, serait balayé de la table...
Croyez-vous que la périphérie soit la bonne contrepartie ?
J'en suis outré, et espère que lors de vos négociations, vous ne donnerez pas d'autonomie supplémentaire à la Flandre, pour des queues de cerises...Construisez une Wallonie plus forte, rénovez vos industries, et, que sais-je encore, mais le travail d'abord...Ou un maroquain ministériel est-il plus important ?
Mon père dirait qu'il est Bleu, comme la pierre bleus du Hainaut, mais il sait le dire dans les trois langues du pays. ALLONS ALLONS, un petit effort.
Mais faites attention, pensez-vous que ces quelques récalcitrants en vallent la peine ?

Le Bec Hellouin

 

FrdeFl