Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/07/2008

La Loi du Nombre

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, ou de Relations Extérieures, a lâché LA phrase : la Loi du Nombre.

Très bien, Monsieur le Ministre, commençons par la Belgique : comment pourrions-nous interpréter cette phrase ?

- Désirez-vous que les Belges s'empoignent ? Très bien, comptons-nous, mais comptons-nous partout : du Nord au Sud, et de l'Est à l'Ouest, comptons-nous ...

- Combien de francophones habitent Bruxelles, les 19 communes ? Comptons-nous ...

- Combien de francophones habitent ce que l'on appelle les Communes à "facilités" ? Comptons-nous ...

- Combien de francophones habitent autour de Bruxelles, hors communes à "facilités" ? Comptons-nous ...

- Combien de francophones habitent la Flandre ? Comptons-nous ...

- Combien sommes-nous, à habiter cette Flandre, que nous aimons ?

- N'oublions pas les francophones habitant le Sud du pays, Comptons-nous ...

 Et maintenant, additionnons  tous ces francophones, et voyons combien nous sommes .....

 

Il est injuste, lorsque de pareilles paroles sont utilisées, que l'on nous compte parmi la population flamande, ou ai-je tort ?

Je me demande, je me demande, non, je rêve !

 

Le 7 juillet 2008,

Le Bec Hellouin 

 

Commentaires

Mais Bob Dieu, rappelez Jacques Brel: que sont ces flamingants? Bien sur, nazis pendant les guerres et catholiques entre elles!

Écrit par : Josy | 07/07/2008

Il est certain que le comptage des francophones n'est pas évident à travers le pays, comme pour les flamands qui vivent aussi au Brabant Wal ou tout simplement au Sud du pays etc....
Ce qui est triste pour ma part, on oublie trop vite l'histoire économique de notre pays, le nombre de flamands qui sont partis travailler au Sud du pays, qui ce sont adaptés en parlant le français et qu'aujourd'hui on considère d'office comme francophone. Mais que faites - vous, des enfants mixtes qui sont nées de parents francophones/flamands. Eh oui la migration des flamands en son temps pour trouver du travail à Bruxelles et aussi au Sud du pays, à créer des rencontres, des couples aussi. Eh aujourd'hui, ces enfants-là sont bilingues bien souvent et respectent les deux cultures différentes et si enrichissantes.
Il n'y a pas de comptage possible pour eux, car ils se sentent belge à part entière avec la chance de connaître les mentalités du Nord, du Sud et de Bruxelles.
Ni flamand, ni francophone, ni bruxellois mais tout simplement belge et fière de connaître les différentes cultures et mentalités de son pays. Nous avons tous dans notre sang, des descendants Nord, Sud, Centre.
Une seule vrai identité = être belge avec le respect pour tous.

Kopat.

Écrit par : KOPAT | 08/07/2008

Les commentaires sont fermés.