Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/12/2007

Je suis écoeuré

"Le Christ serait-il né

mille fois à Bethléem,

s'il ne naît pas en toi,

c'est en vain qu'il est né"

                             Angelus Silesius  
 

 

Je suis écoeuré,

J'entends une émission, et le thème en est Noël.

Avant de poser la question de savoir en compagnie de qui les auditeurs vont se rassembler ce soir, et où, la question principale est la suivante : "Combien dépenserez-vous ce soir ?"

Quelle question odieuse, certainement en entendant la  moyenne "atteinte" par un ménage : plus de 500 €.

Vous m'en excuserez, mais cela me rend triste : la fête de Noël, qui commémore le moment où l'Enfant Jésus vit le jour, est réduite à une notion d'achat. Comment osons-nous, comment osons nous être "fier" de réduire cet événement à cette bassesse ? Dépenser pareille somme ? Cela représente plus de 20.000 francs belges ! Où allons-nous ?

Qu'est ce donc que ce peuple, qui dépense, parfois sans comprendre dans quelle difficulté cela pourra le mettre ?

Sommes-nous obligés de dépenser pour exister ?

La Fête de Noël, ne se résume-t-elle pas à un moment, Le moment où l'Enfant Dieu paraît, paraît pour nous, pour nous sauver.  Et voilà que nous réduisons ce moment en un pécher, pécher de gourmandise, pécher d'orgueuil : à qui le plus beau cadeau, à qui la table la mieux fournie ?

Et pendant ce temps, pendant ce temps, certains de nos concitoyens meurent, meurent de froid, meurent de faim, meurent de solitude, meurent seuls....Seuls, le mot est lancé, oui, pendant que nous fêtons, le voisin est peut-être seul, depuis quand ne l'avons-nous plus vu, depuis quand ne l'avons-nous plus abordé. Que fait-il ce soir ? Le savons-nous ? Pire, cela nous intéresse-t'il ? Où est le temps, le temps où, lors de la Fête de Noël, un couvert supplémentaire était dressé, au cas où...

Ce temps me semble éloigné, noyé dans cette société qui a placé, non Dieu au centre, mais l'Homme.

Profitons de ce beau moment qu'est la fête de Noël, pour nous poser des questions, sans avoir peur d'y répondre, sans avoir peur d'y songer. 

  Cette nuit, un petit homme naîtra, qui nous aimera. Suivons le, ce n'est pas simple, mais tentons de le suivre, de l'écouter.

 

Frdefl,

Le 24 décembre 2007,

Knokke 

 

 

 

 

16:25 Publié dans NOEL | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noel, fete, dieu, jesus, homme, religion, argent

Les commentaires sont fermés.