Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/08/2007

alors là, il fallait le dire plus tôt, Messieurs du Open VLD

Roularta Nieuws : "Open Vld: "Geen staatshervorming? Geldkraan dicht"

03/08/2007 13:55

Open Vld dreigt ermee de federale geldkranen voor de Franse Gemeenschap en het Waalse Gewest dicht te draaien. Dat verklaarden de liberalen Karel De Gucht en Patrick Dewael vrijdag op VRT-radio.

De maatregelen zouden er komen als de Franstaligen een echte staatshervorming blijven afwijzen. Beide Open Vld-onderhandelaars wijzen daarbij op het grootstedenbeleid. De grote steden krijgen volgens hen elk jaar 600 miljoen euro federaal geld, maar strikt genomen is dat een bevoegdheid van de gewesten en de gemeenschappen.

De Vlaamse liberalen willen daarom een einde maken aan die geldstroom. Voor De Gucht kan dat simpel: "Als er geen staatshervorming komt op een aantal punten, dan denk ik dat je geen regering hebt. En zonder regering, gaan die geldkranen vanzelf dicht", zo sprak hij op VRT-radio."

Nous voici bien partis : les échanges verbaux doivent être pas mal, au "Val Duchesse Show".

Que pense Monsieur De Croo de cette position, lui qui, régulièrement, venait calmer les francophones avant et après ce sinistre jour du mois de juin. Qu'en pense Monsieur le Premier Ministre ? Qu'en pense Monsieur Reynders ?

Je ne vous cache pas que l'attitude de Monsieur Reynders commence à me gêner, ainsi que celle de Monsieur Maingain...

Que ne ferait-on pour un maroquin !

Je crains qu'il ne nous reste que Madame Milquet, que l'on commence à connaître en Flandre, continuez Madame, continuez.

Vont-ils donc nous jouer le mauvais tour ? Vont-ils continuer à nous narguer ? Qui a fait la Flandre ? Qui a aidé la Flandre ? Qui a contribué à la construction du port de Zeebrugge ?

Fermer les robinets......Bruxelles, vision Dehaene, pas mal non plus : je donne, je reçois. Tu refuses : tu crèves.

Voilà ce que nous disent nos frères flamands, très fiers de dire, petite anecdote, que la Foire de Libramont, pourrait bien déménager. Voulez-vous arrêter ?

Imaginez-vous, Messieurs, vous n'avez plus d'espace en Flandre, vous pouvez encore venir en Wallonie, mais, si les robinets se ferment, je crains qu'il ne vous faudra changer d'adresse....Et la Flandre grisonnante, encore payable aujourd'hui, votre souci, que dis-je, grand soucis de demain, occupez-vous en, seuls,...

Fini de traverser la Wallonie, engorgez encore un peu plus votre réseau routier, voyez les problèmes à Anvers, port international, voyez l'entrée de la Capitale.

Si c'est fini, taxons quelque peu ces entreprises flamandes situées en Wallonie, ces fermiers manquant d'espace en Flandre, pourquoi pas retour à la case départ...Occupez-vous de votre lisier, problème pour une petite terre, non !

Vous me dégoûtez, vous me dégoûtez, lorsque je vous vois, triomphants, vous promenant dans ma belle commune, pourtant gérée par un francophone, mais qui vous attire. Vous me dégoutez, lorsque je vois vos enfants envoyés dans les meilleures écoles francophones, vous qui êtes, ou étiez, "Vlaams Nationalisten".

Alors, les blagues de la Marseillaise, futilité, le 21 juillet, futilité, petit jeu de cons ! Votre visage, gonflé de morve, me dégoûte. J'ose maintenant l'écrire : 

Non, les entreprises de Flandre ne sont pas toutes flamandes ;

Non, même certains hommes (femmes) politiques flamands ne sont pas néerlandophones, la langue usuelle étant le français ;

Non, vous n'êtes pas cette Flandre gagnante, vous commencez à perdre du terrain....

Et j'en passe, mon rêve est que les familles francophones de Flandre, possédant des usines et autres entreprises, délocalisent, non vers la Chine, mais vers les terres francophones. Et à ce moment, l'on pourra faire les comptes, et à ce moment, il se pourrait que les robinets se ferment, demandez-vous lesquels !

Je me sens toujours bien in mijn platte land, mijn Vlaanderenland, et j'espère que cela pourra durer; Mais je commence à craindre, craindre ces menteurs, ces calculateurs, je terminerai par un petit mot : "Pauvre B..."

Frdefl