Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/07/2007

un article "gentil"

"A mes collègues journalistes francophones
Boudewijn VANPETEGHEM"

 

Après avoir lu cet article, revenant de vacances, et prêt à repartir, je ne peux m'enpêcher de tousser...

Non, messieurs les journalistes, vous n'êtes pas des agneaux, lecteur assidu de La Libre, ainsi que du Standard, seul moyen de savoir à peu près ce qu'il se passe en Belgique, je ne peux que me sentir mal : en effet, et avec tout le respect que je dois à vos confrères journalistes, je reste néanmoins attentif à ce qu'ils racontent, ainsi qu'à l'actionnariat de ces journaux.

Car, vous m'aurez compris, il n'est pas le même pour ces deux journaux, je peux même dire que la couleur de nos chemises était différente à une certaine époque, époque que je voudrais tant révolue, mais qui a l'air de s'éveiller à nouveau.

Je ne mets pas en doute la qualité des articles, mais je reste néanmoins sur mes gardes.

A bon entendeur,

Salut  

 

11/07/2007

Y a t'il un pilote dans l'avion ?

“La situation est telle que des pilotes suggèrent aux compagnies belges d’aller se faire enregistrer sous d’autres cieux au régime fiscal plus avantageux tout en opérant en Belgique.”

 

Voici ce que des pince sans rire osent proposer, afin de privilégier les pilotes.

 

 

Les compagnies belges demandent au fédéral (à nouveau lui…), de prendre des mesures pour éviter le débauchage de leurs pilotes.  Imaginez, ces personnes demandent ni plus, ni moins, d’être traitées dans un système particulier : il leur faudrait être moins taxées que nous ne le sommes, mais continueraient à jouir de tous les avantages que leur procure le Royaume. Un peu fort n’est ce pas !  

 

Vous m’en excuserez, mais, tout compte fait, toute société, ayant un peu d’envergure,  devrait-elle pas agir ainsi ?  

Nous serions alors, en Belgique, les acteurs d’un scénario catastrophe : imaginez que cela se fasse, que se passerait-il ? La sécurité sociale, l’enseignement, la société, tout  « f..t le camp » ! Ces pilotes se prennent-ils pour des surhommes,  seraient-ils irremplaçables ?

 

Pendant ce temps, des personnes de toutes conditions continueraient d’être traitées fiscalement d’une manière pure et dure, et les pilotes (au salaire privilégié), eux, pourraient en profiter, sans sourciller.

 

NON Cela ne peut se faire ! Chacun sur le même point d’égalité ! Nous pouvons penser ce que nous voulons (ouf !) du système d’imposition, mais il ne peut être question, de revenir, pour certaines catégories, sur ce principe.

 

Je propose, dans l’hypothèse où le Gouvernement fédéral accepterait telle ineptie, que Fortis, ING, Dexia, Axa, Exxon, Total, Agfa-Gevaert, Caterpilar, Inbev, Colruyt, Carrefour, Delhaize, et bien d’autres, Grosses et Moyennes Entreprises, se fassent enregistrer sous d’autres cieux (pas si lointains), afin que leur personnel bénéficie d’un régime fiscal plus avantageux.

 

Imaginez, Imaginez……

 

Stop là,  où allons-nous, cela n’est pas pensable.

 

Alors, pour cette poignée de privilégiés, ce sera NON, comme l’on dit en Flandre, « Samen buiten, samen thuis ».

 

Frdefl

 

 

les pilotes (compagnies privées) belges

“La situation est telle que des pilotes suggèrent aux compagnies belges d’aller se faire enregistrer sous d’autres cieux au régime fiscal plus avantageux tout en opérant en Belgique.”

 

Voici ce que des pince sans rire osent proposer, afin de privilégier les pilotes.

 

 

Les compagnies belges demandent au fédéral (à nouveau lui…), de prendre des mesures pour éviter le débauchage de leurs pilotes.  Imaginez, ces personnes demandent ni plus, ni moins, d’être traitées dans un système particulier : il leur faudrait être moins taxées que nous ne le sommes, mais continueraient à jouir de tous les avantages que leur procure le Royaume. Un peu fort n’est ce pas !  

 

Vous m’en excuserez, mais, tout compte fait, toute société, ayant un peu d’envergure,  devrait-elle pas agir ainsi ?  

Nous serions alors, en Belgique, les acteurs d’un scénario catastrophe : imaginez que cela se fasse, que se passerait-il ? La sécurité sociale, l’enseignement, la société, tout  « f..t le camp » ! Ces pilotes se prennent-ils pour des surhommes,  seraient-ils irremplaçables ?

 

Pendant ce temps, des personnes de toutes conditions continueraient d’être traitées fiscalement d’une manière pure et dure, et les pilotes (au salaire privilégié), eux, pourraient en profiter, sans sourciller.

 

NON Cela ne peut se faire ! Chacun sur le même point d’égalité ! Nous pouvons penser ce que nous voulons (ouf !) du système d’imposition, mais il ne peut être question, de revenir, pour certaines catégories, sur ce principe.

 

Je propose, dans l’hypothèse où le Gouvernement fédéral accepterait telle ineptie, que Fortis, ING, Dexia, Axa, Exxon, Total, Agfa-Gevaert, Caterpilar, Inbev, Colruyt, Carrefour, Delhaize, et bien d’autres, Grosses et Moyennes Entreprises, se fassent enregistrer sous d’autres cieux (pas si lointains), afin que leur personnel bénéficie d’un régime fiscal plus avantageux.

 

Imaginez, Imaginez……

 

Stop là,  où allons-nous, cela n’est pas pensable.

 

Alors, pour cette poignée de privilégiés, ce sera NON, comme l’on dit en Flandre, « Samen buiten, samen thuis ».

 

Frdefl