Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/06/2007

Carrefour / GB : les petits revenus trinquent...

 

 

Carrefour : 16 magasins GB fermeront leurs portes.

 

Voici à nouveau 900 personnes « victimes » de cette recherche de profit, à tout prix.

Je peux comprendre que le bénéfice soit un élément important, que dis-je, très important dans la vie d’une entreprise.

 

Néanmoins, je n’ai pu m’empêcher de chercher un peu plus loin : j’ai comparé le revenu moyen par habitant des communes touchées par la fermeture, par rapport au revenu moyen par habitant de la province où sont situés les magasins. Le résultat m’attriste, je me rends compte que c’est la clientèle défavorisée, déjà tellement sensible, qui va faire les frais de l’opération également. Voyez plutôt ce qui suit:

fermeture gb.xls.

 

Sur base de ces données, nous pouvons constater que dans tous les cas, les enseignes GB qui seront fermées, se trouvent dans des communes où le revenu moyen par habitant est inférieur à celui de la province. Hors deux cas, dont Uccle, mais Marlow se trouvant dans le quartier de la chaussée d'Alsemberg (....), nous pouvons parler de paupérisation. La même situation se présente à Gent Dampoort.

Les habitués de ces GB, n'ont, probablement, pas de moyen de transport, sont une clientèle de proximité. Ils en seront réduits à se rendre dans des commerces dits de proximités, mais qui sont très près de leur portefeuille. 

Voici, en une semaine de temps, que deux groupes français, décident, de manière unilatérale, d'user (de) la clientèle belge, le prix de l'électricité et du gaz, et maintenant, le groupe Carrefour qui laisse 900 personnes sur le carreau ! Vous voudrez bien m'excuser du mot, mais je n'en vois pas d'autre...Qui donc doit intervenir ? Le Gouvernement en place ? Les régions ? Pourquoi pas l'informateur, mais voilà deux nouvelles économiques et financières, dont nous aurions pu nous passer. Que pouvons-nous faire ? Ce ne doit pas être facile d'approcher Monsieur Fillon, celui-ci, je m'en inquiète,  n'obéissant  qu'au(x) bon(s)vouloir du Chef, du Président de la République, pieds et poings liés au monde de la finance. Faire intervenir Monsieur Albert Frère ? Avec tout mon respect, je ne pense pas que celui-ci "bouge", ne fêtait-il pas la Victoire de Monsieur Sarkozy en sa compagnie ? 

 Voilà un problème de plus se posant à notre, ou nos, gouvernement(s). Il n'en reste pas moins, je le crains, que le consommateur belge paye la politique des prix entamée en France. Le même jour où la suppression des 900 emplois en Belgique était annoncée, le groupe Carrefour devenait le plus important du Brésil...

Et l'Europe dans tout cela ? Quel sera le résultat des négociations ? Je crains que nous ne soyons affaibli, nos représentants ne s'occupant que des affaires courantes. Il est temps que ce nombre bien trop élevé de membres essaie de parler d'une seule voix, que la Pologne et la France et les Pays-Bas pensent un peu plus au plus grand nombre, et pas seulement à leurs électeurs...

 

FrdeFl 

 

 

Commentaires

Merci pour les précisions chiffrées mises à notre disposition : si l'argent engendre l'argent, on voit bien grâce aux chiffres, que la précarité engendre aussi la précarité.
Quant à savoir que faire, pourrions-nous un jour décider collectivement - sans rien attendre de ceux qui sont en place -, de cesser nos achats là où les femmes et les hommes comptent moins que l'argent?

Écrit par : marievalerie | 22/06/2007

Comme les supermarchés GB et consorts ne pratiquent pas les meilleurs tarifs, c'est presque, à la limite, leur rendre service que de fermer ces succursales. Ils pourront faire des économies en allant dans d'autres enseignes. Encore faut-il qu'il y en ait !

Écrit par : Raymond | 26/06/2007

Comme les supermarchés GB et consorts ne pratiquent pas les meilleurs tarifs, c'est presque, à la limite, leur rendre service que de fermer ces succursales. Ils pourront faire des économies en allant dans d'autres enseignes. Encore faut-il qu'il y en ait !

Écrit par : Raymond | 26/06/2007

Comme les supermarchés GB et consorts ne pratiquent pas les meilleurs tarifs, c'est presque, à la limite, rendre service aux plus pauvres que de fermer ces succursales. Ils pourront faire des économies en allant dans d'autres enseignes. Encore faut-il qu'il y en ait !

Écrit par : Raymond | 26/06/2007

Comme les supermarchés GB et consorts ne pratiquent pas les meilleurs tarifs, c'est presque, à la limite, rendre service aux plus pauvres que de fermer ces succursales. Ils pourront faire des économies en allant dans d'autres enseignes. Encore faut-il qu'il y en ait !

Écrit par : Raymond | 26/06/2007

Les commentaires sont fermés.